Le vernissage de Mélissa Roussel aura lieu le 13 septembre

05 September 2012

Mélissa Roussel boursière du Fond Bas St-Laurent 2011 du conseil des Arts et lettres du Québec, diffuse le résultat de ses recherches en proposant La Trace 

C’est lors de son évènement pluridisciplinaire du 13 septembre au musée de Rimouski, que Mélissa Roussel dévoilera le résultat de ses recherches en Art Visuel

Ayant obtenu une bourse de la relève pour son projet impermanence en 2011 de la CRÉBSL, du Conseil des Arts et Lettres et de la Commission jeunesse du Bas-St-Laurent, dont le partenaire était l’École de danse Quatre Temps de Rimouski, Mélissa Roussel nous propose le résultat de ses recherches.  L’évènement se tiendra le 13 septembre sous la forme d’un 5 à 7, au troisième étage du Musée de Rimouski.  Mélissa performera à partir de 17h30 en intervenant sur de grands bouts de tissu où elle a imprimé des photos, prises en pause lente, de corps en mouvement. De plus, elle sera inspirée des chorégraphes et danseuses Valérie Sabbah et Soraïda Caron, qui l’ont inspirées tout au long de son projet et qui performeront avec l’artiste lors de l’évènement. 

Mélissa Roussel est une artiste en arts visuels. « J’oriente mes recherches autour de la notion d’impermanence, fascinée par l’idée du changement perpétuel. Mes récentes explorations m’ont amenées à travailler sur la trace, plus précisément sur l’empreinte, marque visuelle mise à l’épreuve du temps. Cette notion de temps m’interpelle: le temps qui laisse sa trace, le temps qui transforme le cycle continuel vie/mort, preuve, s’il en est, de l’impermanence de toutes choses.

Au cours des deux dernières années, j’ai été fortement inspirée par le mouvement naturel du corps. Cela m’a amené à de nouvelles explorations portant sur la gestuelle en danse. Via le médium photographique qui permet des temps d’exposition très lents, j’ai commencé à documenter le mouvement en danse, en décortiquant le geste, en figeant le mouvement ou tout au contraire en rendant visible la trace laissée par ce même mouvement. Temps et existence s’entremêlent alors pour devenir l’élément de base, le matériel brut de mes créations. De simples documents visuels voués à documenter mes études exploratoires, les images produites m’ont permis progressivement un décentrement de ma perception. Depuis lors, celles-ci se sont imposées comme des éléments constitutifs du corpus d’œuvres produites, permettant un espace de dialogue entre l’œuvre et le regardeur.

Mélissa tient à remercier son partenaire dans le projet, l’École de danse Quatre Temps, son personnel ainsi que ses élèves pour leur disponibilité, leur accueil chaleureux qui lui ont permis de s’inspirer de la danse et de son mouvement afin de produire un corpus d’œuvres en lien avec ses thématiques de prédilection.

Pour renseignements supplémentaires :

Mélissa Roussel 418-724-0088

melissaroussel@globetrotter.net